Chargement... Logo Clos Capitoro
 Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos
Histoire & Philosophie Clos Capitoro Clos

Histoire & Philosophie


Clos Capitoro
Clos Capitoro
Clos Capitoro
Clos Capitoro
Clos Capitoro
Clos Capitoro
Clos Capitoro
 Clos Capitoro Clos

L'histoire

Début 19e : Le curé Martin Bianchetti produisait du vin sur la propriété déjà cadastrée 'Capitoro' du latin 'capus taurus' (tête de taureau) ; il légua le domaine à son neveu, Louis.
1856 : Première mise en bouteille et commercialisation du vin.


Fin 19e : 
Construction de l'actuelle cave à partir de la ferme de polyculture (bovins, tabac Maryland, vignes). Les travaux sont suivis par Lucette Bianchetti pendant que ses frères, Jacque et Martin, suivent leurs études d'agronomie et de médicine.

1902 : Construction de la maison d'habitation et des bâtiments annexes avec du granit des carrières de Saint Antoine.

Début 20e : Crise du phylloxéra. Pour faire face à l'interdiction d'importer des plants américains, Jacques Bianchetti (grand père de l'actuel propriétaire) crée une pépinière de porte-greffes qui lui permet de reconstituer son vignoble ainsi que de nombreux autres.
Ses enfants, Jean et Louis hériteront du domaine et le transmettront à Jacque (fils de Louis) après avoir contribué toute leur vie durant et ensemble à la prospérité de l'entreprise familiale.


1971 : 
Création de l'appelation 'Coteaux d'Ajaccio'.


1978 : 
Après ses études de viticulture et d'oenologie, Jacques Bianchetti reprend la gestion du domaine. Il sera à l'origine de la restructuration, de la mordernisation et de l'agrandissement du vignoble.


Années 2000
: Les filles de Jacques, Melissa et Eloïse entament leurs études liées au commerce du vin et à l'oenologie dans le but de reprendre le flambeau...


La succession est assurée et la dynastie des Bianchetti au Clos Capitoro continue...